9 juin 2012

Piano bleu .com

Florian Pellissier est un pianiste, né à Paris en 1974. A l’adolescence, il joue du rhodes et des synthées analogiques dans des groupes de Jazz-Funk parisiens, part étudier le jazz à New-York de 1999 à 2001, rentre avec un diplome de la New-School University (où il avait comme camarade de classe Robert Glasper, Marcus Strickland, Bilal, Leo Tardin (grand pianoramax), Manu Sauvage, Stephan Moutot, Yves Bittar…),Il se consacre à l’écriture et à l’étude du piano jazz avec des maitres comme Kenny Barron, Kenny Werner, Sam Yahel. Il se produira en Trio durant la saison 2000-2001 tous les lundis soir au eat-here restaurant sur la sixième avenue derrière le Village Vanguard.Il enregistre la première maquette du Quintet avec des musiciens New Yorkais le 22 septembre 2001 dans une ville devastée par les attentats, et décide de réunir une équipe en france pour jouer sa musique.Depuis dix ans, il participe à divers projets en tant que side man et enregistré sur plus de 10 disques ( Boogie Gentlemen, The Funk league, Hi-perspective et pour des Djs et Producteurs de musique, DJ CAM, Rork (Stallwart), Del dongo (F-Com)), il a joué dans une vingtaine de pays. En France aux festival d’Enghien les Bains, de Sannois, à Jazz à Vienne. Depuis 2006, il est pianiste groupe de latin-funk Setenta (label Hot casa) qui tourne à travers le monde et prépare un deuxième album pour septembre 2012.Son quintet composé de David Georgelet à la batterie, Yoni Zelnik à la contrebasse, yoann loustalot à la trompette et Christophe Panzani au saxophone a joué dans quelques festivals et à peu près tous les clubs parisiens, en 2012, dix ans après la création du groupe sort le premier album « Le Diable et son Train » grâce à la confiance d’un jeune label parisien » les petites mains ».Le répertoire de ce disque s’articule autour de compositions originales du pianiste Florian Pellissier et de deux thèmes d’Herbie Hancock. Il débute dans une très belle couleur…bleu nuit comme vous pourrez en juger dans une « vidéo » à écouter entièrement …

Agnès Jourdain

Voir l’article